Introduction : Antoine Dolez – Séance 4 : Les acteurs de la prospective : « par le haut » et « par le bas » [April 20, 2022]

 Summary

Dans un contexte de multiplication des crises (sanitaires, environnementales, politiques, économiques et sociales) auxquelles nos sociétés sont et seront confrontées, l’Institut Sociétés en Mutation en Méditerranée (SoMuM) a lancé un groupe de réflexion autour de la prospective, et plus généralement de l’étude des futurs. Ce dernier se compose d’un groupe interdisciplinaire de chercheurs en Sciences humaines et sociales : anthropologie, démographie, droit, économie, géographie, histoire, philosophie, sciences politiques, sciences de gestion et sociologie. Le groupe a imaginé collectivement un cycle de cinq conférences pour envisager les manières dont les chercheurs interrogent aujourd’hui les notions de futurs, de crises et de mutations.

Pour cette quatrième séance, nous souhaitons présenter les « acteurs de l’anticipation » en montrant leur diversité, que ces acteurs soient institutionnels, académiques ou de simples citoyens. Pour ce faire, deux communications s’intéressent aux acteurs institutionnels, « ceux du haut », comme le GIEC ou les “think tank” de prospective (Futuribles). L’autre communication présente les acteurs « du bas » : citoyens qui se mobilisent contre des projets infrastructurels, comme les les agriculteurs, qui anticipent les crises écologiques en cours et à venir.

Antoine Dolez (post-doctorant à l’Institut SoMuM, au laboratoire MESOPOLHIS et au Plan Bleu) introduit cette quatrième séance.

Tags: acteurs academiques acteurs institutionnels citoyens giec prospective think tank

 Infos

 Downloads

Video file(s):

    Audio file:

     Embed/Share

    Social Networks

     Options
    Check the box to autoplay the video.
    Check the box to loop the video.
    Check the box to indicate the beginning of playing desired.
     Embed in a web page
     Share the link
    qrcode