DONNÉES EN MOUVEMENT [April 29, 2022]

 Summary

Dans ce quatrième volet du colloque, il s’agit de penser les pratiques artistiques qui tiennent compte des parts plus invisibles et furtives de l’imagerie contemporaine que sont les métadonnées (paramètres de prises de vue, géolocalisation, indexation...). On s’intéressera également aux données générées par les algorithmes qui analysent sans relâche les images produites par les différentes machines automatisées (drones, webcams, robots notamment) et à la circulation des données et des métadonnées sur les réseaux.


Emmanuel Alloa - L’Image-container. Warburg à l’époque de la cargomobilité

(Modération Vincent Bonnet)


Avec son concept de « Bilderfahrzeug », Aby Warburg nous rappelle que la logique de l’image en mouvement est indissociable d’une logistique de l’image véhiculée. La vie des formes (leurs survivances, leurs passages et leurs migrations) doit se conjuguer avec une réflexion sur les
infrastructures permettant leur mouvement, sur leurs « routes migratoires ». Warburg anticipait une réflexion sur l’économie visuelle à l’ère de la mondialisation. En prenant comme point de départ le projet Fish Story d’Allan Sekula, nous réfléchirons aux étranges parallèles entre le développement des cargomobilités dans l’échange de marchandises et les nouveaux formats de visibilités standardisées. Au-delà de sa mise en boîte, quelles réserves, quels pouvoirs l’image garde-t-elle en stock ?
Emmanuel Alloa est professeur en esthétique et philosophie de l’art à l’université de Fribourg. Il est l’auteur de La Résistance du sensible (Kimé, 2008), Das durchscheinende Bild (Diaphanes, 2011), Partages de la perspective (Fayard, 2020) et a édité la série d’ouvrages Penser l’image. I, II, III (Presses du réel, 2010, 2015, 2017).

Jean Arnaud, Damien Beyrouthy -  Réflexions à partir de l’oeuvre Ellipse + Face = Blank


Damien Beyrouthy et Jean Arnaud proposeront quelques réflexions à partir d’Ellipse + Face = Blank (2021), co-création interactive reliée à Internet. Dans cette oeuvre présentée lors du colloque, l’animation de l’image projetée est partiellement déterminée par les spectateurs dont les mouvements, détectés par une web-caméra avec suivi facial, déclenchent la recherche aléatoire d’une image sur Internet.
Damien Beyrouthy déploiera, à partir de cette production et d’autres, une réflexion autour de la
cognition contemporaine, de la place du corps dans celle-ci, de l’implication particulière des
« bestioles » (machine/vivant) et du visage adressé. Le propos de Jean Arnaud portera sur l’expérience de l’oeuvre considérée comme entité vivante, et particulièrement sur ses conditions de visibilité lorsqu’un programme technologique détermine à la fois l’interactivité humain, animal/végétal / machine et le mode de circulation des images.
Damien Beyrouthy est artiste-chercheur en Arts plastiques et numériques, MCF à AMU, membre du LESA et responsable du Master Création numérique. Dans sa recherche-création, il s’intéresse à la cohabitation avec les images, à la fréquentation des appareils et aux rapports à leurs traces, ce qui l’amène à régulièrement communiquer, publier et exposer en France et à l’étranger. https://damienbeyrouthy.com
Jean Arnaud est artiste et professeur des universités en Arts plastiques à AMU (LESA). Il codirige le programme
« Images en tr@nsit » et ses recherches actuelles concernent les approches sensibles et conceptuelles des formes du vivant. http://jeanarnaud.fr
 

Tags: arts arts numeriques arts plastiques creation numerique

 Infos

 Downloads

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode