• Présentation par Fabrice Denise, directeur du Musée d’Histoire de Marseille
  • Introduction par Bernard Mossé, président de l’Association Villa Air-Bel
  • Ouverture de séance par Nicolas Sadoul, directeur du Camp des Milles, représentant d’Alain Chouraqui
  • Détail du programme de la journée par Bernard Mossé
  • Intervention de Guillaume Theulière
  • Questions-réponses avec Guillaume Theulière
  • Intervention de Renée Dray-Bensousan
  • Projection du film Varian Fry 1964
  • Cérémonie de don de la maquette de la Villa Air-Bel par Alain Guyot et l’ENSA Marseille

Les lieux de la résistance artistique à Marseille - partie 1 (matin).mp4 [Sept. 29, 2022]

 Summary

Journée de colloque organisée par l’association Villa Air-Bel, les Musées de Marseille et l’Institut SoMuM d'Aix-Marseille Université, en lien avec le mémorial des déportations.

Dans cette première partie, vous retrouverez les interventions suivantes : 
- Guillaume Theulière, conservateur du Musée Cantini : Les surréalistes en résistance à Marseille
- Renée Dray-Bensousan, agrégée et docteure en histoire contemporaine, chercheuse associée à Telemme / Aix-Marseille Université : Les associations de sauvetages à Marseille : la HICEM, 1940-1942
-
Projection du film Varian Fry 1964, écrit et réalisé par Alain Guyot, Diana Pollin et Julien Guyot
- Cérémonie de don de la maquette de la Villa Air Bel à l'association Villa Air-Bel par l'ENSA Marseille, sous la présidence d'Alain Guyot

Il fut une époque où Marseille, bien malgré elle, en des temps difficiles, devint le centre culturel de l’art et de l’intelligence persécutés fuyant la barbarie nazie, un repère pour les artistes « dégénérés », les philosophes antitotalitaires, les surréalistes convaincus ou dissidents, les rebelles antifascistes, en quête d’un improbable bateau pour la liberté qui avait déserté notre ancien monde.
C’était devenu, pour beaucoup de ces indésirables pourchassés par Vichy, un piège, une nasse, une « Planète sans visa ». Au cœur de cette attente désespérée, une résistance, comme il y en eut bien d’autres, celle que Varian Fry et la Villa Air Bel – le Château Espère Visa – incarnèrent, une résistance de sauvetage, une résistance par l’art et la culture qui permit de sauver un grand nombre d’entre eux.

Cette journée s’inscrit dans le cadre des Rencontres internationales, co-organisées avec l’association Varian Fry France « Résister par l’Art et la Culture à Marseille et dans la Région pendant la Guerre (1939-1945) ». Le projet de l’association Villa Air-Bel est de créer un centre d’interprétation sur les lieux mêmes où cette histoire s’est déroulée. Il s’agit de rendre cette mémoire aux habitants de la cité, aux Marseillais, et bien au-delà, et d’en tirer les leçons pour aujourd’hui.

Cliquez ici pour voir la partie 2

Tags: citoyennete culture guerre histoire histoire de l'art marseille musee resistance surrealisme varian fry villa air bel

 Infos

 Downloads

Video file(s):

Audio file:

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode