Creative Commons license Diderot au Salon. La Médée de Vanloo. 2. Le poignard comme signe [April 4, 2020]

 Summary

Analyse du texte, le système d'oppositions qui le régit. L'effondrement de la scène de la représentation. Diderot tente de reconstruire la scène : les verbes de Jason, les noms de Médée.

La Clairon n'a pas pu jouer la Médée de Corneille, c'est forcément celle de Longepierre, et sans doute sa performance de Fontainebleau le 13 octobre 1746. Mais ce choix a sans doute été orienté par Vanloo qui voulait Médée.

Vanloo a travaillé à partir de la gravure frontispice de la Médée de Corneille (1660) et non à partir de celle de Longepierre (1694). Cette gravure ne représente pas une scène classique à l'italienne, mais une scène à compartiments, avec 4 actions distinctes. Comment composer selon les règles classiques à partir de cela ? Il faut choisir le moment de la scène. Vanloo hésite entre plusieurs solutions : la paralysie de Jason d'un coup de baguette, la désignation des enfants enfants mourants, et finalement le poignard brandi au moment de fuir.

Vanloo suit la logique visuelle de ce moment, qui s'organise autour du poignard brandi, tandis que Diderot réagit à partir de la logique textuelle de la fin de la pièce : Jason va mourir, Médée montre le sang qui coule sur ses bras.

Tags: diderot medee salon vanloo

 Infos

  • Added by:

  • Updated on:

    April 4, 2020, 11:50 p.m.
  • Duration:

    00:36:03
  • Number of views:

    97
  • Type:

  • Main language:

    French
  • Audience:

    Bachelor’s Degree
  • Discipline(s):

 Downloads

Video file(s):

Audio file:

 Embed/Share

Social Networks

 Options
Check the box to autoplay the video.
Check the box to loop the video.
Check the box to indicate the beginning of playing desired.
 Embed in a web page
 Share the link
qrcode